Développement du langage

Publier le par 2 commentaires

Développement du langage par âge

 

__________________

Et voilà encore une belle collaboration avec Céline Devillers, fondatrice de Loulilou ! Une affiche sur le développement du langage, qui donne des repères suivant les âges. N’oubliez pas que chaque enfant avance à son rythme. Les âges sont approximatifs et permettent de donner un repère concernant l’évolution de l’enfant et de déceler plus rapidement un retard du langage, trop souvent du à une trop grande exposition aux écrans, ce qui est malheureusement très courant.
Ci-dessus, c’est la version blog, plus lisible ici que le format vertical. Et ci-dessous, la version affiche, disponible sur la boutique en version HD imprimable en format A2 (ou moins).

Comment utiliser les images du blog ?
Obtenir la version HD

Affiche développement du langage par âge

2 commentaires sur “Développement du langage

  1. é ans : “moi veux pas” : cette formulation me pose problème à cet âge-là car j’ai vérifié à de nombreuses reprises que les tout-petits n’entendent pas la négation et qu’il est préférable de leur demander, par exemple, de laisser une porte fermée (ce dont j’ai vu l’efficacité) plutôt que “n’ouvre pas la porte” (ce qu’ils s’empressent de faire avec un grand sourire qui pourrait passer pour de la provocation si on ne percevait pas aussi dans leur façon de le faire la fierté de faire ce qu’on leur a demandé). Je l’ai observé à chaque fois que l’une ou l’autre formulation était utilisée d’autant plus que ce n’est pas “spontané” de notre part de s’abstenir d’utiliser la négation. Par contre, les enfants savent très bien dire “non” à cet âge là. Mais “veux pas” ? Il ne me semble pas l’avoir entendu ! Ou bien cela signifie-t-il que l’enfant peut utiliser la négation quand lui-même parle et ne pas l’entendre quand une autre personne le fait ? J’ai vu que dans les crèches on dit aux enfants de dire “pas d’accord” quand ils se font agresser par un autre enfant ou que celui-ci veut s’emparer de leur jouet mais j’ai toujours éprouvé un malaise en observant des enfants en conflit à qui on la rappelait : en fait, cela devient une sorte d’agression verbale hurlée qui a le même effet provocateur qu’un coup et finalement les conflits débouchent toujours sur des pugilats plutôt violents comme si pour eux la parole justifiait l’agression. Par contre si on prend en compte la demande de chacun cela se résout de façon étonnamment conviviale la plupart du temps. Malgré les apparences ceci n’est pas une affirmation mais une interrogation fondée sur de multiples observations.

    • Pour ma part, en n’ayant que l’exemple de ma fille sous les yeux, je peux vous garantir qu’ils peuvent aborder la négation. Vers 20-22 mois elle a eu une période compliquée émotionnellement, et on a eu droit à beaucoup de «Je veux pas dodooooooo! » ou encore «Je veux pas la crèche!» C’est donc possible, mais encote une fois variable d’un enfant à l’autre.
      Je pense que c’est surtout la construction de phrase qui voulait être mise en avant (l’affirmation du «je», un verbe et un autre mot en complément), l’exemple n’est peut-être pas le plus courant mais si on laisse de côtê la négation («Moi veux doudou») on voit bien que c’est la construction «assez classique» qui intervient dans ces âges là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.