Pourquoi vaut-il mieux éviter de dire “Bravo” ?

Ma chronique de décembre pour Les Pros de la Petite Enfance, que vous pouvez également retrouver sur leur site.

Pourquoi ne pas dire bravo à son enfant ? - partie 1 - chronique Bougribouillons Pourquoi ne pas dire bravo à son enfant ? - partie 2 - chronique Bougribouillons

Et pour accompagner cette chronique, un article de Adele Faber sur la réévaluation des compliments et l’impact des compliments évaluatif et descriptifs sur l’estime de soi et la confiance en soi de l’enfant : https://www.auxeditionsduphare.com/articles-de-presse/la-reevaluation-du-compliment.html

7 commentaires sur “Pourquoi vaut-il mieux éviter de dire “Bravo” ?

  1. Quel bonheur, à chaque fois, de voir vos illustrations !

    • Oh merci beaucoup ! <3

  2. Bonjour,
    J’aimerai bien savoir quoi dire au fil du temps, quand l’enfant en est à sa 10ème ou 15ème fois.
    Ça reste ses premières fois tout de même, mais nous avons passé les “tu as réussi à le faire, tu as grandit, tu progresses, tu as persévérer, tu es autonome, tu avais beaucoup faim ce soir, etc. etc.
    En somme, je suis à court de phrases… hihihi.
    Pourriez-vous m’en souffler quelques unes ?
    Un grand merci pour ce que vous faites !!!

    • Oui je comprends Souvent, quand un de mes enfants me demande « tu as vu ce que j’ai fait ?! » , je réponds par une question « Ha oui ! Et tu es content/ça te plait/ça te fait plaisir ? ». Du coup, petit à petit, c’est eux qui le disent seul : « Tu as vu maman comme je saute loin ! Je suis trop content avant je sautais que jusque là ! » 🙂 Voilà quelques pistes !

  3. Bonjour je rejoins un commentaire quand l’enfant le fait depuis un bon nombre de fois quoi lui répondre ? Il a 1 an ne parle pas encore donc c’est un peu plus compliqué de savoir trouver les bons mots. Merci d’avance ☺️

  4. “Eviter”, tout est dans le titre. 🙂
    Féliciter pour avoir fait dans le pot, pour avoir “bien mangé”, ça n’a pas de sens. L’enfant grandit, l’enfant mange à sa faim.
    En revanche, un “bravo” bien ciblé et pas trop souvent répété peut être important, surtout si on ajoute “tu peux être fier de toi”. Mes deux filles aujourd’hui adultes ont grandi ainsi. L’une est allée à l’école jusqu’à 9 ans, des parasitages ont eu lieu. La cadette n’a quasiment pas connu l’école et avec cet accompagnement, elle agit pour elle. Librement. 🙂

    • C’est exactement le message que j’ai voulu faire passer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.