Les comportements dits « agressifs »

ATTENTION ! Mes images ne sont pas libres de droit !
Cliquez pour connaître les conditions d’utilisation de mes images
Ce récit illustré est disponible en format affiche sur ma boutique.

Affiche Bougribouillons - Les comportements agressifs chez le jeune enfant - Partie 1 - Récit illustré
Affiche Bougribouillons - Les comportements agressifs chez le jeune enfant - Partie 2 - Récit illustré

—— POUR ALLER PLUS LOIN ——

Plusieurs articles sur le site « Apprendre à éduquer » :
Comment réagir face à un jeune enfant qui tape, mord et se met en colère ?
Un enfant tire les cheveux de son frère ou de sa sœur : voir l’intention de l’agresseur au-delà du geste violent (et aborder la situation sans punition).
Quand un jeune enfant (de moins de 4 ans) tape sans raison apparente.
Quand un enfant est agressif (tape, mord, casse…), le punir ou l’isoler ne fait qu’augmenter son agressivité.

Sur le site « Les pros de la petite enfance »
18-36 mois : comment améliorer les relations et les comportements des enfants

Sur le site de « Papa positive » :
3 alternatives non punitives pour stopper l’agressivité des enfants

Des livres :
– « Le manuel de survie des parents » de Héloïse Junier.
– « Le grand dictionnaire de la petite enfance » de Caroline Morel et Pierre-Brice Lebrun.

Des vidéos :
Que faire lorsque les enfants frappent? (Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants).
Les enfants qui mordent, griffent, tapent. Avec Héloïse Junier, psychologue. (Les pro de la petite enfance).

Affiche Bougribouillons - Les comportements agressifs chez le jeune enfant - Boutique Bougribouillons

Accueillir les émotions

Publier le par 13 commentaires

Ma chronique d’août pour Les Pros de la Petite Enfance.

ATTENTION ! Mes images ne sont pas libres de droit !
Cliquez pour connaître les conditions d’utilisation de mes images.
Ce récit illustré est disponible en format affiche sur ma boutique.

Accueillir l'émotion de l'enfant - chronique Bougribouillons

Pour accompagner cette chronique :

Il est important d’inclure le vocabulaire émotionnel le plus tôt possible, par la parole (et par les signes). Très tôt, l’enfant pourra ainsi verbaliser (ou signer) de lui-même l’émotion qu’il ressent. Tout comme « papa » ou « maman », ce vocabulaire lui sera familier.

Faire rentrer le vocabulaire des émotions dans nos vies, c’est également nous permettre à nous, adultes, de développer notre conscience et notre intelligence émotionnelles, car malheureusement, peu d’entre nous ont été accompagné·e·s dans ce sens.

Pour intégrer le vocabulaire des émotions dans le quotidien de l’enfant, on peut bien sûr l’aider à verbaliser au moment de l’émotion. On peut aussi s’aider d’outils comme des jeux sur les émotions, dès tout petit, ou encore jouer à des jeux d’expression théâtrale avec l’enfant.

J’ai réalisé il y a quelques temps des cartes des émotions, elles sont téléchargeables à prix libre ici :
https://boutique.bougribouillons.fr/produit/cartes-des-emotions-a-imprimer-v2/